andrea-rees-artbeats

Andrea Rees

J’ai découvert les porcelaines d’Andrea lors d’un parcours d’artistes dans une commune voisine. J’ai de suite été charmée par ses créations avant d’être profondément touchée par le(s) projets(s) de sens qui les sous-tend(ent).

Par le biais de ses dernières porcelaines, elle nous invite à revoir notre vision du vieillissement et de l’isolement pour recréer du lien.
Elle est donc, elle aussi, une véritable créatrice de liens et de sens.

A découvrir sans attendre!!!

Bonjour artiste passionné.e et passionnant.e,

Peux-tu te présenter en quelques mots STP ?

Je m’appelle Andrea Rees. Née à Montréal , j’ai grandi à Toronto et je vis désormais à Bruxelles. Il doit toujours y avoir une barre de chocolat noir salé dans mon placard : impossible de me mettre au travail sans ce stimulant !

Dans quelle(s) discipline(s) artistique(s) trouves-tu plaisir?

Je me consacre à l’écriture et à la céramique. J’ai commencé par la pratique de l’écriture avant de me tourner vers la céramique. Il est important pour moi de disposer aussi bien d’un moyen d’expression verbal que non-verbal. De manière différente, il s’agit dans les deux cas, de créer une forme de dialogue et de saisir l’énergie à l’œuvre dans le processus de création.

Peux-tu décrire ce qui t’anime lorsque tu crées ? Ce qui te met en joie et ce que tu as “en-vie” de partager avec le monde à travers ton art.

Au fil des années ma pratique a évolué et pour le moment ; j’explore principalement la question des fonctions sociales de l’art et les manières d’y intégrer la céramique . Autrement dit, comment puis-je créer des projets qui suscitent le partage, l’engagement personnel, l’encouragement. Ou encore, comment à travers la pratique de la céramique, parvenir à générer des liens plus profonds ; à nous-même, à la nature, à autrui ? Je crois que l’art a un rôle essentiel à jouer, en particulier durant les périodes troublées. Si l’art ajoute un surcroît de beauté au monde, il nous invite aussi fréquemment à déplacer notre point de vue, à questionner les évidences, comme à apprendre davantage sur nous-mêmes, les autres et le monde.

T’est-il possible de mettre des mots sur ce que tu ressens lorsque tu pratiques ta discipline artistique? Les sentiments et émotions qui te traversent avant, pendant et/ou après.

L’écriture comme la céramique m’offrent un ancrage solide et m’apportent calme et concentration. Au cours du processus, tout le reste se fait oublier et je n’ai plus conscience des mots sur la page ou de l’argile entre mes mains. C’est une énergie toute particulière, délicieuse, qui me traverse alors.

As-tu une phrase qui te booste et/ou une chanson qui te donne la pêche à coups sûrs?

De l’arbre flétri, surgit la fleur .

Il s’agit d’un proverbe zen qui me ramène au concept japonais du wabi-sabi, soit la beauté des choses dans leur imperfection, leur impermanence, leur incomplétude. Et puis, à peu près n’importe quelle chanson de Cesária Évora.

Où peut-on te retrouver? sur quel(s) réseau(x) et sous quel nom?

Je me suis récemment attelée à la construction de mon site internet. S’il est encore pour le moment uniquement en Anglais, sa version finale sera également en Français:

Follow me on InstagramVisit my Website

Une dernière chose à partager avec nous ?

La créativité constitue une part importante de la personnalité de chacun. Je voudrais encourager tout le monde à prendre le temps d’explorer ce processus, de se laisser guider par sa curiosité, de prendre plaisir à ce jeu et à s’étonner de ce qui peut alors se révéler.