Olivier Le Grelle

J’ai rencontré Olivier un peu « par hasard »… Bien que je ne crois pas du tout au hasard ?

Pour l’édition 2022 du parcours d’artistes de Grez-Doiceau, il me tenait à coeur d’être entourée d’amis artistes dans mon jardin. Nous étions déjà un bon petit nombre, quand Lydie qui faisait partie des artistes exposants, me dit « il faut absolument que tu vois le travail d’Olivier et que tu le rencontres, je suis certaine que tu vas beaucoup aimer ».

Et de fait! Tant sa personne que ses toiles me touchent. Ses créations sont incroyables dans le sens où elles sont le reflet de ce qui le traverse à l’état brut, sans aucune censure, dans un lâcher-prise total. Au delà de l’esthétisme, on y retrouve, pour moi, toute la puissance de l’art.

Si tu as la chance de le croiser… surtout prends le temps d’échanger avec lui. Tu ne seras pas déçu.e du voyage.

Bonjour artiste passionné.e et passionnant.e,

Peux-tu te présenter en quelques mots STP ?

C’est toujours compliqué de se définir.

Se définir par rapport à quoi?

Je m’appelle Olivier Le Grelle. J’ai 57 ans.

J’aime surtout marcher, lire, écrire, peindre, écouter de la vraie, bonne musique, les rencontres hasardeuses et imprévues.

Dans quelle(s) discipline(s) artistique(s) trouves-tu plaisir?

J’aime écrire et peindre.

Peux-tu décrire ce qui t’anime lorsque tu crées ? Ce qui te met en joie et ce que tu as “en-vie” de partager avec le monde à travers ton art.

J’en sais rien. Je crois que j’aime l’instant.

T’est-il possible de mettre des mots sur ce que tu ressens lorsque tu pratiques ta discipline artistique? Les sentiments et émotions qui te traversent avant, pendant et/ou après.

Inquiétude, doute, angoisse et ensuite parfois apaisement, satisfaction, libération.

As-tu une phrase qui te booste et/ou une chanson qui te donne la pêche à coups sûrs?

Obsédé par une phrase extraite d’une chanson de William Sheller:

On m’a jamais dit viens, on m’a dit va où tu veux.

Où peut-on te retrouver? sur quel(s) réseau(x) et sous quel nom?

Il paraît que j’ai un compte Facebook mais c’est ma femme qui s’en est occupé en son temps…

Follow me on Facebook

Une dernière chose à partager avec nous ?

La quatrième de couverture du livre du Comité Invisible, « Maintenant » qui dit ceci:

Ne plus attendre.

Ne plus espérer.

Ne plus se laisser distraire, désarçonner.

Faire effraction.

Renvoyer le mensonge dans les cordes.

Croire à ce que nous sentons.

Agir en conséquence.

Forcer la porte du présent.

Essayer. Rater. Essayer encore. Rater mieux.

S’acharner. Attaquer. Bâtir.

Vaincre peut-être.

En tout cas, surmonter.

Aller son chemin.

Vivre donc.

Maintenant.