zlata-artbeats

Zlata

Ma rencontre avec Zlatilda fut quelque peu magique.

Elle est venue voir la quinzaine d’artistes que j’accueillais au jardin dans le cadre du parcours d’artistes de Grez-Doiceau et s’est prêtée au jeu de laisser ses couleurs sur la fresque collective érigée pour l’occasion.

J’ai de suite repéré le nid d’artistes qu’elles constituent avec sa maman, sa tante, sa soeur et sa cousine. Toutes ont vraiment des dons artistiques bien présents et très différents.

Ce qui m’a particulièrement touché chez Zlata c’est à quel point son travail est inspiré et connecté. Son jeune âge et sa petite frimousse de poupon semblent laisser s’exprimer,  à travers ses créations, une véritable vieille âme connectée.

Je te laisse découvrir ses oeuvres vibrantes qui a mon sens sont toutes porteuses d’une histoire, d’un message, d’un éveil.

C’est exactement pour vivre ce type de rencontres que j’ai eu l’envie un jour de créer Artbeats.

Bonjour artiste passionné.e et passionnant.e,

Peux-tu te présenter en quelques mots STP ?

Bonjour! Je m’appelle Zlata, vous pouvez m’appeler Zlatilda 🙂 J’ai 23 ans. Ma ville natale est Kharkiv, en Ukraine, mais depuis un an je vis en Belgique, dans la ville Grez-Doiceau. Je suis tombé amoureuse de la Belgique, elle m’a reçue avec des câlins chaleureux. Après un an d’adaptation, j’ai vraiment envie de commencer ma vie pleine de créativité ici, de donner ce qui est en moi aux gens.

La chose la plus intéressante pour moi est la connaissance de moi-même et du monde qui m’entoure, je le fais à travers tout ce qui est possible. Bien sûr, j’aime aussi cuisiner, communiquer avec les plantes du jardin et m’en occuper !

Dans quelle(s) discipline(s) artistique(s) trouves-tu plaisir?

Maintenant, je suis engagée dans la peinture sur vêtements et la photographie.

Peux-tu décrire ce qui t’anime lorsque tu crées ? Ce qui te met en joie et ce que tu as “en-vie” de partager avec le monde à travers ton art.

Quand je dessine, je suis immergée dans mon propre monde. Ce n’est pas toujours calme là-bas, parfois il y a beaucoup de sentiments et de sensations différentes que je veux transmettre à travers mes dessins. Je ne sais jamais ce que sera le dessin final, il vit sa vie à travers moi. Et j’ai juste besoin de faire confiance à ce processus pour continuer. Parfois ce n’est pas facile, mais j’apprends ! C’est tellement beau. C’est la vie.

T’est-il possible de mettre des mots sur ce que tu ressens lorsque tu pratiques ta discipline artistique? Les sentiments et émotions qui te traversent avant, pendant et/ou après.

Je ne peux pas dire que ma créativité vient de la légèreté. ce ne sera pas vrai. Tout commence par le sentiment que je dois exprimer quelque chose que moi-même je ne comprends pas encore, je ne sais pas du tout comment et quoi faire. Parce que j’apprends encore à ne pas y résister. Puis, pas à pas, ça commence à naître. Et à un moment je comprends ce que je veux dessiner. Et puis ça a l’air si simple ! Puis je me lance, pleine d’énergie et d’enthousiasme. ça coule à travers moi, parfois il y a des stagnations et j’ai besoin de les traverser pour me souvenir à nouveau de ce que je dois faire ensuite. Et cela se répète jusqu’à ce que je sente que le travail est terminé.

As-tu une phrase qui te booste et/ou une chanson qui te donne la pêche à coups sûrs?

Pour une raison quelconque, cette chanson m’est venue à l’esprit “I lived – OneRepublic”

Où peut-on te retrouver? sur quel(s) réseau(x) et sous quel nom?

Vous pouvez me retrouver sur Instagram, sous le nom de:

Small crime où je vous présente mon travail de peinture sur textile et ma vie

Zlatilda où je vous montre ma vie de photographe et mon travail

Follow me on InstagramVisit my Website

Une dernière chose à partager avec nous ?

Etre soi-même est la chose la plus importante.